Taking too long? Close loading screen.
Chargement...

… oui il est plus que temps de réagir !

… oui il est plus que temps de réagir !
juin 13, 2019 Sof
In plage & environnement

Née au bord de la mer, vivant au rythme des flots, j’ai eu le privilège de visiter de mirifiques spots dans des pays différents, afin d’y exercer ma passion : le surf. J’y ai vu les merveilles que la nature offrent à nos regards émerveillés et contemplatifs. J’y ai côtoyé de splendides paysages sous-marins, une faune et une flore marine formant un kaléidoscope, éblouissant tableau dont la beauté est difficilement descriptible. J’y ai nagé en compagnie de poissons aux couleurs de l’arc en ciel et aux éclats stupéfiants. J’y ai aussi hélas vu de mes propres yeux les transformations de certains récifs coralliens en zone morte

L’égoïsme de l’homme

Qui dans son habitation jetterait les emballages de produits alimentaires au sol plutôt que dans une poubelle ? Qui laisserait les détritus s’accumuler chez soi sans s’en inquiéter ? Personne bien entendu, mais c’est pourtant ce qui se passe sur les plus belles plages du monde à l’image du spot de Huntington aux USA, très fréquenté par des surfeurs qui laissent le sable jonché de bouteilles de plastique, de mégots et d’emballages divers.

Il suffit de peu pour que chacun d’entre nous agisse efficacement contre la destruction de notre si belle nature. Commençons d’abord par le b.a.-ba : utiliser une poubelle ! Puis forçons-nous à modifier nos habitudes avec quelques gestes simples :

Supprimer les sacs plastiques 

Pour qu’un sac plastique finisse par se dégrader dans la nature, il faut compter pas moins de 10 siècles ! La solution consiste à utiliser des cabas en coton ou des paniers en paille. Fabriqués en matériau naturel, ce sont également de jolis accessoires de mode.

Supprimer les bouteilles plastiques 

Fléaux des milieux marins, les bouteilles en plastique peuvent être avantageusement remplacées par une gourde. Il y en a partout, sous différentes formes, de diverses couleurs. En acier inoxydable, elles sont ultra-résistantes et conserveront parfaitement la température de votre boisson qu’elle soit fraîche, ou chaude.

Supprimer les pailles et les couverts plastiques 

Mêmes causes, mêmes effets avec le plastique des pailles et des couverts de pique-nique. Si vous aimez siroter une orangeade au soleil, utilisez une paillerecyclable en papier ou en bambou : le plaisir sera le même. Pour les couverts, vous avez le choix entre du métal repliable à glisser dans votre cabas, ou du bambou plutôt stylisé. Les gobeletspeuvent être en carton sans que la moindre goutte n’en échappe.

Supprimer les micro billes de plastique 

Il est agréable de se laver les dents ou de se passer une crème sur le corps, dont le côté abrasif nous rassure sur leur efficacité. Sauf que ces produits contiennent des micro billes de plastique qui échappent au filtres des stations d’épuration pour se retrouver dans les océans. Même si elles sont invisibles à l’œil nu, elles forment 90 % du volume de plastiquequi y est présent. Si vous tenez à utiliser des produits de gommage, préférez les exfoliants naturels à base d’écorce ou de noyaux de fruits broyés.

Les mentalités évoluent

J’ai vu la dégradation de plages et de milieux marins, mais j’ai également vu des femmes et des hommes prendre conscience de cette situation en agissant concrètement. Utiliser des cendriers de poche plutôt que d’enterrer son mégot dans le sable est maintenant chose fréquente. Participer à des actions de ramassage de déchets et de nettoyage des plages est une bonne occasion d’œuvrer de manière conviviale à la sauvegarde de notre patrimoine commun.

La nature peut reprendre ses droits avec l’aide de toutes les bonnes volontés.

Comments (0)

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

fr_FRFrench
en_USEnglish fr_FRFrench